13:56La déclaration de Great Barrington est signée par 40 000 professionnels de la santé. Ceux qui critiquent les mesures sont loin d’être des charlatans. C’est le gratin de la science mondiale. Des Prix Nobel, des anciens ministres ou directeurs de la santé, des députés… La fronde vient de Yale, Harvard, Standford, Barcelone, Carolinescamp, Oxford… La plupart relégués aux réseaux sociaux et aux médias alternatifs

Intéressons nous aujourd’hui au Dr Wolfgang Wodarg, l’homme qui apparaît à l’écran lorsqu’on entend “des députés…”

 

 

Gratin de la science mondiale ?

Wolfgang Wodarg est médecin et politicien allemand. Qu’a-t-il fait pour mériter d’être inclus dans le “gratin de la science mondiale” ?

Bien-sûr, une telle appréciation est très subjective. Mais le commun des mortels s’attendrait à un parcours académique prestigieux, des récompenses, des découvertes. Ce n’est pas le cas. Nous parlons d’un médecin qui a occupé certains postes importants et qui a enseigné dans des hautes écoles, qui a même été chargé de cours dans une université. Mais ni récompenses prestigieuses ni découvertes majeures :  un parcours honorable  certes, mais sans plus.

Wolfgang Wodarg a connu un début de notoriété dans les années 80 “grâce” à  Gert Postel . Ce dernier, imposteur célèbre en Allemagne, parvint à plusieurs reprises à décrocher des emplois de médecin, alors qu’en fait il était postier. Il se fit notamment engager, en tant qu’expert psychiatre par Wolfgang Wodarg, alors responsable du service de santé de la ville de Flensburg. Evidemment de sérieux dysfonctionnements s’en suivirent, mais Gert Postel quitta son poste de son propre gré, parvenant à décrocher un autre emploi avant de se faire rattraper par la justice. Cet épisode avait donc attiré l’attention du public et des médias sur Wolfgang Wodarg il y a presque 40 ans… Et nous verrons plus loin que notre imposteur ne manque pas d’humour et sait reconnaître les siens.

Bref, même en essayant de nous montrer magnanimes, nous avons un peu de peine ici avec l’appellation “gratin de la science mondiale”.

Prises de position sur le Covid

Et le Covid ? Et bien Wolfgang Wodarg s’est fait remarquer  en mars 2020 en niant l’existence d’une pandémie. Il parle clairement d’un complot destiné à effrayer la population. Il évoque des liens d’intérêts troubles entre l’industrie pharma et les milieux scientifiques et médicaux.

Réfute-t-il l’existence du Covid lui-même ? Pas tout-à-fait, mais presque. En fait, selon lui, les tests n’ont aucune validité et le coronavirus ne serait qu’un virus qui n’aurait rien de nouveau, comparable à tant d’autres virus provoquant des rhumes.

Sur les vaccins, associé à un autre médecin, il a demandé l’arrêt des recherches sur les vaccins à ARN, brandissant entre autres un risque de stérilité chez les femmes, affirmation qui a donné lieu à maints articles de fact-checking, y  compris en français .

Ses déclarations indignèrent les milieux de santé et de recherche, sa page Wikipedia Allemagne regorge de références dans ce sens.  Différentes organisations dont Wodarg était membre – telles Transparency International Allemagne ou l’Institut Solidarische Moderne – ont pris leur distance avec lui ou lui ont demandé de démissionner. Exemple : 
Le conseil d’administration de l’ISM considère clairement que toute forme de coopération avec des personnes de droite, des populistes de droite ou des extrémistes de droite est incompatible avec les positions et les principes de l’ISM. (ISM – 30/07/20)

A l’inverse, ses positions lui ont donc valu une grande popularité dans  les milieux conspirationnistes.

 

 

Il est souvent cité en référence sur des sites tels Truth11.com, State of the Nation, The Millenium Report, Superoch, Nexus, Reseau International, FranceSoir, Pro Fide Catholica, ..

 

Le clin d’oeil de l’imposteur

Faisons une pause sourire: Gert Postel, qui poursuivit ses mystifications (géniales pour les uns, scandaleuses pour les autres) ,  n’a pas non plus apprécié les prises de position de son ancien supérieur hiérarchique, Il s’est rappelé à son bon souvenir,  par exemple avec ce tweet  daté du 1er septembre 2020 :

“Lorsque j’avais 21 ans, le Dr Wodarg m’a fait venir à Flensburg sous le nom de Dr Clemens Bartholdy pour être son adjoint. Celui qui, à l’époque, ne pouvait distinguer un postier d’un psychiatre, divague aujourd’hui sur le coronavirus.” 

Député? Non

Wolfgang Wodarg a bel et bien mené une carrière politique avec un certain succès. Il fut notamment député au Bundestag (parlement fédéral allemand) de 1994 à 1998. Il siégea également au Conseil de l’Europe de 2003 à 2010.
Il n’est donc plus député ? Non. Pourtant nous entendons bien dire “député” lorsque son image apparaît à l’écran, pas “ex-député.” Il va falloir classer cette imprécision dans la rubrique “petits arrangements allant dans le sens de la narration”… 

Participation à la Déclaration de Great Barrington? Non

Wolfgang Wodarg n’a pas signé la Déclaration de Great Barrington.

Il figure pourtant dans le film, dans la galerie de portraits sensée illustrer cette Déclaration. Mais les faits sont têtus : il ne l’a pas signée. Il s’en exprime clairement sur son site personnel

En résumant grossièrement, ses prises de position divergent de la Déclaration en question qui, entre autres, reconnaît l’existence d’une pandémie et ne condamne pas le développement des vaccins, que Wolfgang Wodarg assimile à des expérimentation génétiques.

Extraits :

“Dans la déclaration de Great Barrington, des appels sont lancés en faveur de l’abrogation des mesures absurdes et néfastes sur le “Covid-19”, ce qui est correct.
Cependant, je ne suis pas satisfait de cette situation et je ne souhaite pas m’aligner sur ceux qui se sont tus pendant si longtemps, ou qui nous ont trompés et fait du mal.”

(…)

“Je ne trouve aucune critique des risques des expériences de génie génétique qui, à l’occasion de Covid-19, doivent être développées sous faux drapeau en tant que “vaccins” dans un laps de temps négligemment court et doivent être largement utilisées sous pression. Même les vaccins produits de manière conventionnelle contre les virus d’un spectre pathogène en constante évolution des maladies respiratoires aiguës saisonnières ne peuvent être recommandés sur la base de preuves.
Les vaccins contre une seule espèce modifient le spectre des agents pathogènes, mais pas la fréquence des maladies ni les risques qu’ils présentent.”

Nous insistons sur le fait que cette information est très facile à trouver.
Quant aux images montrées dans le documentaire, elles correspondent à une vidéo publiée en mars 2020 (donc plusieurs mois avant la publication de la Déclaration de Great Barrington) dans laquelle il niait la pandémie et accusait les autorités de semer la peur. YouTube a supprimé cette vidéo en raison de ses règles sur la désinformation médicale. Mais le lecteur curieux n’aura aucune peine à en trouver des extraits, voire des versions entières sur les réseaux sociaux qui accueillent ce type de vidéos .

Le refus du Dr Wolfgang Wodarg de signer cette déclaration ne rend pas ses propos sur le Covid plus crédibles. Par contre cela souligne encore un peu plus le manque de crédibilité à attribuer au film “Ceci n’est pas un Complot”.

Grompf