Voici un article difficile à écrire dans la mesure où la pudeur et décence viennent serrer la plume de l’information, pourtant essentielle. Commençons par reprendre le contenu du film:

34:55 – Réalisateur:  24 juillet, j’assiste à une conférence de presse organisée par Sciensano. Ce jour là, il y a peu de journalistes dans la salle. Le pic de l’épidémie est passé, le public commence à se lasser des informations liées au coronavirus.
Baudewijn Catry (Sciensano): Je dois malheureusement vous faire part d’une triste nouvelle aujourd’hui: un enfant de trois ans est décédé des suites d’une infection au Covid-19. En espérant que cette triste nouvelle nous serve de prise de conscience…

Réalisateur: Quelques minutes plus tard l’info est relayée par les médias. Les gros titres sont sans nuance. J’ai rencontré le papa de cet enfant sur son lieu de travail.
Le papa: Quand j’ai vu les médias dire que cet enfant est décédé du Covid, je ne l’ai pas accepté. C’est le covid qui l’a accompagné mais à la base, elle était déjà atteinte d’une maladie neuromusculaire, elle avait déjà des problèmes de respiration et tout ce qui s’en suit et le covid est venu accompagner. Et je n’étais pas d’accord parce que les médias ont dit “C’est le covid” (…)

1. Vu de Sciensano

La conférence de presse peut être visionnée ici (en français, à partir de 12:05). Baudewijn Catry semble préoccupé tant par la situation générale que par cette nouvelle. Lisons-le sans  coupure: Je dois malheureusement vous faire part d’une triste nouvelle aujourd’hui: un enfant de trois ans est décédé des suites d’une infection au Covid-19. [ Cette nouvelle nous touche tous profondément que ce soit en tant que scientifiques ou en tant que parent. Je profite de ce moment pour exprimer mes plus sincères condoléances à la famille. Malheureusement d’autres décès sont à dénombrer . En moyenne trois personnes décèdent chaque jour, y compris récemment une personne de 18 ans. ] En espérant que cette triste nouvelle nous serve de prise de conscience. [Il est en effet rare qu’une jeune personne décède du covid-19, mais il est clair que personne n’est immunisé. On ne peut pas nier la présence du covid-19 parmi nous. Que la perte de ces deux jeunes et des 9.810 autres victimes nous ramène les pieds sur terre]

Notons tout d’abord que les informations sont plus nuancées qu’indiqué par le réalisateur. On perçoit la préoccupation de l’orateur. Nous sommes au cœur de l’été, beaucoup pensent que la pandémie est finie, alors que les scientifiques sont inquiets: la légère remontée des courbes peut s’emballer. Hélas, c’est ce qui arrivera, l’augmentation des contaminations étant chaque fois suivie – après un délai – d’une  augmentation des hospitalisations.

La conférence de presse a-t-elle été accompagnée d’un communiqué plus nuancé ? A-t-il été donné aux personnes présentes dans la salle? Ou plus vraisemblablement, le porte parole habituel, Yves van Laethem, en quarantaine, a-t-il répondu par téléphone? A Belga?  [En cours de vérification]

2. Les médias ont-ils fait leur travail?

Le discours déclaré du film est que les médias ne font pas leur travail. Voyons ici ce qu’il en est, [sachant que Sciensano, lors de la conférence de presse, aurait effectivement dû mentionner l’importante comorbidité de cet enfant. En cours de vérification ] . Dans le film, apparaissent tour à tour les médias suivants

De Morgen

Effectivement, l’article de De Morgen est trop sommaire. Y a-t-il d’autres articles? [En cours de vérification]

La Meuse

La lecture de l’article de La Meuse nous donne bien les informations complémentaires

 

LCI

Le réalisateur nous présente le haut de la page de LCI, voyons maintenant la page complète (nous soulignons)

La Tribune de Genève

La Tribune de Genève précise également sur la même page L’enfant présentait plusieurs pathologies associées, ont indiqué les autorités sanitaires belges. 

The Brussels Times

The Brussels Times : Several days ago, a 3-year-old toddler died as a result of the coronavirus in Belgium, Même s’il est précisé “The fact that young people die of the coronavirus is rather rare“. L’information est effectivement insuffisante

De Standaard

De Standaard indique que selon la VRT NWS, la fillette  souffrait déjà de comorbidité

Le Soir

Le Soir – L’article n’est pas en libre accès. Y a-t-il eu d’autres articles? –  [En cours de vérification]

 

Mais encore…

Pour notre part, toujours afin de vérifier le travail des médias, nous tenons à creuser plus encore:

La RTBF qui d’ailleurs s’est exprimée sur cet aspect du film indiquait  le 24 juillet 2020 que l’enfant présentait des comorbidités sévères. (…) Les décès liés au Covid de personnes jeunes restent exceptionnels, et il est souvent en lien avec d’autres facteurs.

Le même jour, RTL à propos des jeunes de moins de 20 ans morts dans notre pays, précise. “Ces jeunes personnes avaient une comorbidité et étaient donc plus fragiles.

Les médias ont-ils été plus loin? Ont-ils interrogé le papa? OUI ! Le lendemain, La Capitale publie l’entretien avec le papa, il en va de même pour SudInfo, et de nombreux autres médias ont poussé leurs recherches, tel L’avenir par exemple:

Question finale

Qui a utilisé le décès d’une petite fille pour défendre ses thèses ?