Des amis m’ayant envoyé le lien vers le film « Ceci n’est pas un complot », voici ma réaction.

Edit 11/2: retravaillé quelques phrases, ajouté des références sur le nombre de morts et de covid long dans la 1ère alternative

En tant que médecin généraliste en maison médicale, je l’ai regardé avec attention et je désire exprimer mon profond désaccord avec le message général qui y est formulé.

Je partage pourtant une grande partie des constats tels que :

Continue reading « Un médecin généraliste, en maison médicale, réagit »

Source Twitter de Marius Gilbert – 10/02/2021

Suite à de nombreuses interpellations, il m’apparaît nécessaire de préciser que mes interventions dans le documentaire de Mr Crutzen (« ceci n’est pas un complot ») ne signifient en rien que j’accrédite les thèses qui y sont défendues (1/4)

J’ai été interviewé pendant près d’une heure en août et mes propos ont été conformes à ceux tenus durant cette période dans d’autres médias : tenter d’expliquer ce qui se passe, sans dissimulation, alarmisme ou banalisation (2/4)

Sous le couvert d’une légitimité incontestable à réaliser une critique des médias sur la couverture de la crise, cette vidéo divise au lieu de rassembler et ne propose rien d’autre qu’un alignement d’éléments de dénonciation traités de manière orientée et superficielle (3/4)

Mr Crutzen a conservé les éléments qui alimentent sa thèse, c’est son choix et sa liberté. Mais c’est la mienne de prendre mes distances avec l’usage qui est fait de ma parole, tant cet usage est à l’opposé de la démarche constructive que j’essaie d’entretenir jour après jour.

«Ceci n’est pas un complot»: Jacinthe Mazzocchetti dénonce l’usage qu’il a été fait de ses interventions

Par Mathieu Colinet Pour Le Soir – 09/02/20221

L’anthropologue de l’UCLouvain a pris ses distances avec l’usage qui a été fait de son interview dans le film « Ceci n’est pas un complot ».

L’anthropologue Jacinthe Mazzocchetti (UCLouvain) est l’une des expertes sollicitées par Bernard Crutzen. Mardi, dans un post privé sur le réseau social Facebook, cette spécialiste du complotisme a pris ses distances avec l’usage qui a été fait de l’interview accordée voici quelques mois au réalisateur. Elle a autorisé « Le Soir » à reproduire ce post privé tout en précisant qu’elle s’abstiendrait dans les jours à venir, dans ce contexte extrêmement tendu, de tout autre commentaire.

Voici son texte :

Continue reading « «Ceci n’est pas un complot»: Jacinthe Mazzocchetti dénonce l’usage qu’il a été fait de ses interventions »

Des experts décryptent le docu contesté «Ceci n’est pas un complot»: «C’est très ambigu»

Par Mathieu Colinet et Cédric Petit – Pour Le Soir – Le 9/02/2021

Le documentaire de Bernard Crutzen démonte le traitement médiatique de la pandémie, au service du pouvoir et de l’industrie pharmaceutique, selon lui. Les « méthodes » du film sont la cible de fortes critiques.

Trois cent mille vues en une journée, des commentaires par dizaines sur les réseaux sociaux, des mises au point et réactions par mail : difficile d’échapper en ce début de semaine à la déferlante du documentaire Ceci n’est pas un complot. qui, faute de festival Ramdam à Tournai, où il devait être diffusé en avant-première, a atterri sur Vimeo. Dans le monde de la réalisation comme ailleurs, on se plie aux contorsions dictées par le coronavirus, y compris quand on travaille sur base d’un financement participatif lancé sur KissKissBankBank. Lancé en octobre dernier, celui-ci a accueilli près de 1.500 souscriptions, pour un montant total de 84.377 euros.
Une jolie cagnotte récoltée pour la production belge, qui aura surfé, courant octobre, sur la vague du documentaire français à succès Hold-up. Ouvertement complotiste, ce dernier s’attaquait, après six mois de pandémie de covid-19, à ce qu’il considérait comme « une incroyable et phénoménale entreprise de manipulation globale ».

Continue reading « Des experts décryptent le docu contesté «Ceci n’est pas un complot»: «C’est très ambigu» »

Sur Facebook, Renaud Maes s’interroge :

« Ceci n’est pas un complot », peut-être… mais est-ce un documentaire ?
Je trouve questionnant que l’on gratifie la chose de cette désignation de « documentaire », dans la mesure où je n’arrive pas à situer justement où est la démarche documentaire dans ce film. C’est-à-dire, où est la tentative de saisir le réel ?
Je vois une enquête à charge, une argumentation pour soutenir une thèse (juste esquissée, mais avec ce qu’il faut d’éléments pour que l’on puisse la saisir) – comportant quelques moisissures argumentatives usuelles (généralisations abusives, décontextualisation des données, partialité dans la critique des sources, etc.) et quelques méthodes devenues des classiques de l’enquête télévisée (élisions, plans de coupes, montage outrancier des entretiens, exhibitions d’experts parfois fort peu spécialisés dans le thème abordé) -, avec en plus un effet de style hyper « pensé TV » (la mise en abîme de la TV dans le film est un « truc » de reportage TV bien bien convenu et à mon sens un rien obsolète).
C’est intéressant en fait, parce que la forme narrative est celle du reportage, donc on se dit « docu ». Mais non, mille fois non ! On ne manque pas en Belgique d’exemples de reportages qui sont en fait de la fiction, ce qu’on nomme de manière fort oxymorique « docufiction » – « Bye Bye Belgium » est un exemple célébrissime -. Ces films ne sont finalement pas du documentaire… mais bien de la fiction puisqu’ils ne saisissent rien du réel (et encore, dans le cas de « Bye Bye Belgium », on peut en discuter).

Continue reading « Renaud Maes: Est-ce un documentaire ? »

Source – Twitter d’Olivier Klein

Thread. Quelques réflexions sur le documentaire « ceci n’est pas un complot », qui vient de sortir (je vais étoffer petit à petit). A ne lire que si vous l’avez vu ou qu’on vous l’a envoyé 1/n

On est tout d’abord frappé par la différence avec Hold-Up. Pas d’effets musicaux ni de plans aériens. Non, ici, on va assister à la pandémie du point de vue du réalisateur, « citoyen lambda » qui regarde la télévision 2/n

Même si ça n’en fait certainement pas un documentaire complotiste, c’est là une figure commune du complotisme: le citoyen fait réfléchit « par lui-même » et ne se laisse pas berner par les médias. Voir à cet égard ceci 3/n:

Autre élément remarquable: les extraits sont peu situés temporellement. On ne sait pas quand les gens parlent. Par exemple, on voit le Professeur Laterre (apparemment en été) dans une USI vide…mais celle-ci sera pleine comme un oeuf lors de la seconde vague 4/n

On constate aussi que le réalisateur cherche à se distinguer des « complotistes » prenant comme exemple des cas relativement extrêmes (type #QANON) et opposant sa rationalité à l’irrationalité de ces individus. 5/n

Le téléspectateur peut donc être rassuré quant au fait que s’il adhère aux idées du documentaire, soit il n’est pas complotiste, soit on peut considérer qu’il est un complotiste qui s’assume, car il n’est qu’un citoyen engagé cherchant à identifier les rouages du système. 6/n

Comme de coutume, le documentaire accuse Bill Gates d’avoir instrumentalisé la pandémie (sans que l’auteur ne rende compte explicitement de ses motivation). Et comme Gates l’a fait ouvertement, ce n’est pas un secret, et donc pas un complot (d’où le titre) 7/n

Intéressant que les traitements alternatifs (HCQ, artemisia…) soient évoqués mais, plutôt que de montrer combien ils ont été discrédités, on insiste sur le fait qu’il n’y ait pas eu de débat en Belgique (-> on a voulu « étouffer » cela). 8/n

Contrairement à #Holdup, l’auteur interroge certaines personnes qu’on ne peut guère soupçonner de complotisme (@mariusgilbert , @JPJacqmin ….). Toutefois, il semble qu’on ne retient de leurs paroles que ce qui peut alimenter l’a thèse du film. 9/n

Continue reading « Quelques réflexions d’Olivier Klein »

 

Source : Arnaud Ruyssen sur Facebook –  Le 07/02/2021

 

Pressé par de nombreux messages qui m’y invitaient, j’ai pris le temps de regarder le documentaire « Ceci n’est pas un complot » (réalisé par Bernard Crutzen) qui circule en ce moment beaucoup et qui dénonce la façon dont la crise Covid est médiatisée.

Si je l’ai regardé, c’est parce que, contrairement à ce qui est dit péremptoirement dans ce docu « à charge », je doute… comme beaucoup de mes collègues, d’ailleurs.
Nous doutons.
Comment ne pas douter devant une crise qui chamboule à ce point là nos certitudes et notre vivre ensemble? Devant ce virus qui nous déroute en permanence.

Evidemment que le traitement médiatique de cette crise doit être questionné et peut être critiqué:
-l’emballement sur certains cas peu représentatifs (comme le cas de cet enfant de 3 ans décédé l’été dernier),
-la litanie des chiffres sans toujours suffisamment de mise en perspective,
-la recherche de « titres vendeurs »,
-l’utilisation abusive du terme « complotiste »…
On doit tous s’interroger sur ça dans nos rédactions. Et on le fait d’ailleurs.

Continue reading « Arnaud Ruyssen: Faites ce que se doit de faire un.e journaliste: multipliez et croisez vos sources »

Voir et analyser le film Ceci n’est pas un complot est une excellente occasion d’aiguiser l’esprit critique de chacun. Que penser de la narration, du montage, de la musique, des interventions (parfois sorties de leur contexte) ? Comment faire la part entre commentaires et faits? Comment vérifier les faits ? Comment,  effectivement,  partager certains constats, relever des manques, sans pour autant dériver ?

Bernard Crutzen et l’affiche de son film