14:20 Voix off du réalisateur: Ici des médecins américains se regroupent pour expliquer qu’il ne faut pas céder à la panique et qu’on peut guérir du covid. Voix off de la vidéo: Les américains sont pour l’instant tétanisés par la peur.

La conférence des America’s frontline doctors

Le réalisateur nous indique que l’extrait de vidéo vient de Kusi News, une chaîne de télévision californienne. La présentatrice Anna Laurel évoque le fait que Facebook a retiré une vidéo en lifestream dans laquelle le Dr Gold présente les America’s frontline doctors. Dans la suite, la journaliste interviewe par téléphone le Dr Gold sur le fait qu’elle ait été licenciée de son travail et censurée par les réseaux sociaux. 

Au départ, nous avons donc une conférence organisée des America’s frontline doctors, l’événement est organisée et financé le 27 juillet par le  Tea Party Patriots, mouvement qui par la suite sera une des organisations à l’initiative de l’assaut du Capitole le 6 janvier 2021. Précédemment, le Tea Party Patriots s’était déjà fait connaître pour son opposition à l’ObamaCare

La vidéo de la conférence de presse, publiée au départ sur le site d’extrême droite Breitbart News, fut retweetée par Donald Trump qui supprima ensuite son tweet. Par contre, son fils qui l’avait également partagée avec le message. “C’est à voir absolument ! !! Si différent du récit que tout le monde fait !” fut incapable d’utiliser son compte durant 12 heures. En effet, Twitter bloqua certains comptes et la vidéo après avoir été vue des millions de fois fut supprimée, pour cause de désinformation, par Facebook, Twitter… 

NBC News, se référant au Center for Responsive Politics, n’hésite pas à titrer que c’est de l’argent noir qui sert à financer ce type d’événement.

L’ensemble de la presse américaine évoque la vidéo, démystifie les fausses informations mais surtout enquête sur cette dizaine de médecins, “ce groupe astroturf” ( Gizmodo: Who Are ‘America’s Frontline Doctors’, the Pro-Trump, Pro-Hydroxychloroquine Weirdos Banned From Social Media?)

L’assaut du Capitole

 

Par la suite, le Dr Gold poursuit ses interventions et publie  “Le petit livre blanc de l’hydroxychloroquine” (dont la traduction française est assurée par Jean-Dominique Michel pour FranceSoir). Mais on retiendra surtout qu’elle participa à l’assaut du Capitole le 6 janvier. Elle fut arrêtée le 18 janvier et relâchée sous condition le 21. L’affaire est en cours ( District de Columbia – Case Number: 1:21-cr-85)

The Guardian –  capture d’écran ci-contre

 

Le Guardian fut un des nombreux médias à relater l’affaire (22/01/21) et a reprendre les déclarations du Dr Jeffrey Koplan, épidémiologiste et vice-président pour la santé mondiale à l’université Emory, ayant dirigé les Centers for Disease Control and Prevention (CDC). “Elle et son organisation font preuve d’une ignorance délibérée de la science et de la méthode scientifique, ainsi que d’un manque de respect pour les institutions scientifiques accomplies et les brillants scientifiques”. Le Dr Irwin Redlener, directeur de la Pandemic Resource and Response Initiative de l’université Columbia, ajoutait  : “Simone Gold est un pourvoyeur toxique de désinformation, qui contribue désormais activement à la rhétorique d’extrême droite laquelle continue d’agiter les personnes déterminées à s’accrocher aux mensonges les plus flagrants de Donald Trump.”

Dr. Stella Immanuel

Des médecins américains se regroupent, nous dit le réalisateur. Maintenant que nous avons fait la connaissance de la fondatrice des America’s Frontline doctors, voyons qui sont les autres. Nous avons les Dr. James Todaro,  Jenny Beth Martin,  Robert C. Hamilton,… Laissons le lecteur découvrir les C.V. de ces personnalités sur le site de Gizmodo pour nous attacher un instant à un de ses membres le plus pittoresques : le Dr Stella Immanuel.

Le Washington Post (28/07/20) nous apprend que le Dr Immanuel indique avoir travaillé auparavant comme médecin au Nigeria. Elle se qualifie de “ministre de la délivrance”, “la hache de guerre et l’arme de guerre de Dieu”. Elle a prononcé des sermons attaquant les valeurs libérales [au sens américain] et promu des théories conspirationnistes, y compris, selon ses mots, “l’agenda gay, l’humanisme séculaire, les Illuminati et le nouvel ordre mondial démoniaque.”

Bigre ! Et dire que nous sommes arrivé ici au départ du film Ceci n’est pas un complot.

Grompf& Brice VDB