Poursuivons notre série Gratin de la Science Mondiale avec les anciens ministres ou directeurs de la santé.

13:56 “La déclaration de Great Barrington est signée par 40 000 professionnels de la santé. Ceux qui critiquent les mesures sont loin d’être des charlatans. C’est le gratin de la science mondiale. Des Prix Nobel, des anciens ministres ou directeurs de la santé, des députés… La fronde vient de Yale, Harvard, Standford, Barcelone, Carolinescamp, Oxford… La plupart relégués aux réseaux sociaux et aux médias alternatifs

Au moment où sont prononcés les mots anciens ministres ou directeurs de la santé, apparaissent à l’écran Philippe Douste-Blazy et Yoram Lass.

Dès le début de la pandémie que le Pr Y Lass s’est montré très sceptique. “I’m completely calm, it’s flu” (“Je suis absolument calme. C’est une grippe.”) affirmait-il le 10 mars 2020, accusant les médias d’exagérer le coronavirus. Certes d’autres se sont largement trompés, pour s’excuser ensuite. Il n’en est rien ici:

Juillet 2020

Les déclarations du Pr Lass, sur le plateau de la chaîne i24News, annonçant la fin de l’épidémie en juillet 2020, lui ont valu une forte popularité dans les milieux conspirationnistes (D’autant plus qu’il s’en était aussi pris aux tests PCR; sur ce point-là, ses propos avaient fait l’objet d’un “débunking” dans Libération.)

Sur Twitter…

 

Pendant de temps là, sur le terrain…

 Et la Déclaration de Great Barrington ?

Revenons à la Déclaration de Great Barrington sur laquelle nous avons déjà écrit un article.

Qu’a dit exactement le Pr Yoram Lass au sujet de la Déclaration de Great Barrington ? Volià une question à laquelle nous sommes bien incapables de répondre. Nous avons effectué diverses recherches et nous n’avons trouvé AUCUNE trace de commentaires du Pr Yoram Lass à ce sujet. Il s’est pourtant exprimé à de nombreuses reprises depuis le début de la pandémie, mais jamais à ce sujet, semble-t-il. Sur le site de la déclaration, son nom n’apparaît pas dans la liste des signataires. Dans le documentaire “Ceci n’est pas un Complot”, les images que l’on voit sont celles de cette fameuse interview sur i24News, bien antérieure à la rédaction de la Déclaration de Great Barrington.

En revanche, nous savons que le processus de validation des signatures avait généré quelques pittoresques signataires. Il suffisait au départ d’une adresse e-mail valide pour pouvoir s’y inscrire, avec le nom et les fonctions que l’on souhaitait. On a ainsi retrouvé parmi les signataires Los del Rio (de l’Université Dale A Tu Cuerpo Alegría Macarena), Le Pr Bacterio (dont les compétences scientifiques sont pourtant régulièrement remises en cause par Mortadelo et Filemón), le Dr Johnny Bananas (expert en additions difficiles), le Dr Person Fakename, etc.  Cette facilité d’inscription a permis aux promoteurs de la Déclaration de brandir un nombre important de signatures tout en provoquant quelques accès d’hilarité chez ceux qui se sont penchés sur la question. Désormais, la liste visible sur le site n’est plus qu’une version réduite, incluant des médecins et des chercheurs, dont les signatures sont sensées avoir été vérifiées.

 

Et le nom de Yoram Lass n’y apparaît donc pas.

 

D’ailleurs le nom de Philippe Douste-Blazy, n’apparaît pas non plus dans cette fameuse liste. Il apparaît pourtant bel et bien dans le documentaire, dans cette séquence sur “le Gratin de la Science Mondiale.”

Et pour lui non plus nous ne trouvons pas de traces de commentaires sur le sujet.

Les images que nous voyons de Philippe Douste-Blazy datent du 28 octobre, soit peu après la publication de la Déclaration de Great Barrington. Nous n’y avons pas entendu la moindre à ladite déclaration. C’est une interview accordée à TV5. L’ex-ministre de la santé critique alors la politique menée en France. Il soutient le Pr Raoult sur la chloroquine, mais aussi sur les dépistages massifs (il insiste beaucoup sur le dépistage à large échelle – nous laissons le soin au lecteur de comparer cela avec ce qui est dit dans le documentaire sur les tests, et notamment les tests à large échelle). Mais il reconnaît la nécessité d’un reconfinement au vu de l’évolution de la situation à ce moment-là. Il prône d’ailleurs une politique de tests massifs, auprès de tous ceux qui le souhaitent, et des confinements localisés en fonction des clusters qui seraient révélés par ces campagnes de tests. Et on n’entend aucune allusion à l’immunité de groupe. Celles et ceux qui ont lu le texte de la Déclaration de Great Barrington remarqueront que les propos de Philippe Douste-Blazy s’en éloignent clairement.

Donc, au final, est-ce que Philippe Douste-Blazy et Yoram Lass ont signé cette fameuse déclaration ? Se sont-ils retrouvés dans la longue liste des signataires qui n’ont pas fait l’objet de vérification, liste qui n’est désormais plus accessible ? Quelqu’un aurait-il “signé” à leur place, avant que leurs noms ne soient retirés ? Ou s’agissait-il d’une vulgaire fausse information ? La question reste en suspens.

En octobre 2020, différents journalistes avaient repéré ces faux noms ou prétendus « experts » (par exemple  Marcus Dupont-Besnard, pour Numerama ou Fleur Brosseau·pour Trust My Science) . Dommage que cela ait échappé à notre réalisateur…

Grompf